Sonification des mouvements, contenus de conscience et diagnostic des troubles neuro-moteurs

La thématique de la sonification du mouvement via des tablettes graphiques connectées à des synthétiseurs sonores est développée depuis longtemps par les acousticiens de PRISM. Dans son évolution actuelle, le projet a pour but de qualifier et quantifier par le son (à partir des paramètres physiques comme les profils de vitesse, les appuis, les régularités) les troubles moteurs fins que l’on peut trouver soit dans les pathologies neurologiques dégénératives, les dysgraphies, les tremblements essentiels, dégénératifs ou iatrogènes (neuroleptiques).

Outre les paramètres physiques liés à la production ou la reproduction des sons sur ce type de dispositif, une étude phénoménologique du contenu de l’expérience consciente permet de mieux comprendre les diverses stratégies des sujets, et de corréler ces stratégies aux mouvements réalisés sur la tablette graphique. Ainsi, cette thématique montre la pertinence de l’interdisciplinarité vécue entre une approche médicale, une approche de type ingénierie de la perception et une approche phénoménologique.

Ce projet concerne M.Dias-Alvez, J.Vion-Dury, M.Degrandi (M2), G.Mougin, M.Aramaki, S.Ystad, R.Krondland-Martinet.