Technologie, corporéité, altérité

Il s’agit d’étudier en particulier les enjeux sociaux et éthiques traversant les dispositifs techniques, et notamment pour les dispositifs conçus et développés dans le laboratoire PRISM (ingénierie de la perception, dispositifs narratifs, ingénierie pour le soin, etc.).

Dans la thématique Technologie, corporéité, altérité, nous croisons une phénoménologie de l’intersubjectivité et du rapport à l’autre (inspirée en particulier par l’oeuvre d’Emmanuel Levinas) avec une approche (essentiellement) philosophique de l’augmentation technique des corps et de ses gestes (Leroi-Gourhan, Simondon, extended mind theory) afin de proposer une conception innovante du sensible, à même de répondre du positionnement interdisciplinaire arts-sciences-ingénierie du laboratoire.

Cette démarche de recherche est, d’une part, de type fondamentale et prospective (se développant le cas échéant à travers des méthodes innovantes de type recherche-création), et, d’autre part, en prise avec les différents projets du laboratoire, participant à l’explicitation de leurs enjeux spécifiques.

Il s’agit de la thématique portée par F.Metais.