EPHIVIE

Le projet Epistémologie, Philosophie, Vie, Incarnation, Expérience (EPHIVIE) vise à réhabiliter le patrimoine noétique recouvert, voire refusé, par la pensée physicaliste et naturalisante des sciences de l'esprit et à promouvoir une connaissance expérientielle.

Prenant acte des limites du paradigme scientifique actuel dans son incapacité à expliquer l’expérience consciente, le projet EPHIVIE vise à initier une nouvelle épistémologie pour les prochaines décennies. Cette épistémologie fondée sur la pensée phénoménologique veut thématiser l’expérience de la vie vécue comme moyen de connaissance, en prenant en compte ce qu’est l’incarnation. En outre, cette épistémologie, emmêlant subjectivité et objectivité fait droit à toutes les expériences incomprises et inhabituelles qui témoignent de ce qui se vit, tout en gardant une exigence de rationalité qui seule permet d’entendre la problématique de ce qui est irrationnel.

EPHIVIE sous-tend une visée éthique et sociétale dans la mesure où la réhabilitation du patrimoine noétique est pensé comme rempart aux barbaries.

Le projet réunit 3 unités CNRS et le département recherche, en particulier J.Vion-Dury (coordinateur) et G.Mougin (PRISM, Marseille), M.Bitbol, N.Depraz et F.Borde (UMR CNRS 8547 à l’ENS Paris), de M.Ollagnier-Beldame (UMR 5191 ENS Lyon), et de G.Serrano (Collège des Bernardins (Faculté de théologie, Paris).