Axe Applications et enjeux sociaux, industriels et médicaux

Cet axe s’intéresse aux enjeux sociétaux des recherches menées au sein de PRISM.

Responsable :
Jean Vion-Dury


La question posée par l’axe est la suivante : Comment les nouveaux dispositifs techniques ou artistiques développés dans PRISM sont-ils à la fois constitués (c’est-à-dire pensés et fabriqués) et constituants (c’est-à-dire comment ils modifient notre manière d’être dans le monde et d’être à l’autre), et quels sont les contenus de l’expérience consciente (tant rationnelle que sensible), qui sont associés à leur double propriété d’être constitués et constituants ?

L’axe regroupe des chercheurs dont la particularité est d’avoir, dans leur activité empirique de recherche (musicologique, cinématographique, artistique, médicale), toujours associé dans leur cursus une réflexion théorique sur les dimensions philosophiques et sociétales de leurs recherches.

Dans cet axe, la réflexion pluridisciplinaire de PRISM s’organise autour d’une problématisation d’inspiration phénoménologique concernant d’une part les modalités de la réalisation des applications intéressant le monde industriel et médical des dispositifs et appareillages développés dans les autres axes (comment ils sont constitués) et, d’autre part, de la manière dont se vit l’impact sociétal de ces dispositifs et appareillages quand ils sont introduits dans le quotidien de la vie sociale (la manière dont ils sont constituants). De ce fait, l’étude de ces applications et des enjeux sociétaux qui leur sont reliés, intègre à la fois la problématique des vécus conscients d’une manière non réductionniste et, en même temps, la question de l’intersubjectivité, les objets techniques faisant partie d’un monde partagé mettant en jeu la réalité fondamentale des relations humaines.

La phénoménologie (Husserl, Heidegger, Merleau-Ponty, Levinas, Henry) qui colore l’ensemble des recherches de l’axe, n’est pas une phénoménologie théorique, mais une phénoménologie de l’expérience vécue en première personne. Elle s’intéresse – dans le contexte précis d’une unité de recherche s’intéressant aux relations entre sciences et arts – à la problématique de ce qui surgit et émerge (le style, l’oeuvre, l’idée technique, le comportement avec le nouveau dispositif) et comment cela émerge, tout autant qu’à la problématique de la donation ou de l’émergence de sens que requiert et amène la production de nouveaux objets techniques ou artistiques. Pour autant la phénoménologie expérientielle développée dans cet axe est complémentaire et en dialogue avec d’autres approches phénoménologiques ou plus généralement philosophiques.


Thématiques de recherche :


Membres permanents :
Rémi Adjiman (MCF)
Nicolas Darbon (MCF, HDR)
Fabrice Métais (MCF)
Jean Vion-Dury (MU-PH, HDR)

Membres associés ou contractuels :
Sylvain Brétéché (Docteur, enseignant contractuel)
Gaëlle Mougin (associée, Psychiatre)
Karine Bartalucci (Docteur, associée).

Doctorants :
Brigida Migliore
Armelle Babin
Manuel Dias-Alves
Maïté Erra
Ines Sallem
Tian Tian